Accès indirects SAP : De quoi parle-t-on ? – SAPandCO

Bonjour,

Cette semaine, je souhaitais faire un focus sur le sujet « Accès indirects SAP » qui est un sujet à la mode dans le microcosme SAP.

Ce sujet fait polémique. A juste titre ? A vous de juger ?

Déjà, c’est quoi un accès indirect ?

 

Quand on parle d’accès SAP, on parle de licences.

C’est-à-dire, ce que l’entreprise, paie pour utiliser l’ERP.

Une licence correspond donc à l’achat du progiciel. Contrario au mode SAAS (Software as a Service) qui correspond à une location du progiciel.

Si on fait l’analogie avec le monde automobile : Licence = Achat d’une voiture Vs Saas = LOA d’une voiture.

Pourquoi parle-t-on d’accès indirect SAP ?

Tout simplement, parce que jusqu’à présent, on payait une licence par utilisateur.

Par exemple, si vous aviez dix comptables, l’entreprise payait 10 licences.

Or, aujourd’hui, SAP souhaite faire payer en plus de ces 10 licences  « utilisateur », des licences « accès indirects ».

Un accès indirect est l’exploitation des données SAP par un outil tiers. Par exemple, si la société possède un WMS ou un CRM tiers qui utilise les données SAP alors il y a accès indirect. L’utilisateur du WMS (gestion entrepôt)  ou du CRM (Gestion de la base client)  accède indirectement à SAP !

Il y a peu de temps, SAP vient d’éclaircir ce qu’il va facturer en plus :

 

‘# les accès indirects mais uniquement en lecture de donnée : je viens par exemple lire mes états de stock via une application non SAP = Non facturé en plus

‘# les accès indirects dans un but de transformation de la donnée : je  viens lire par exemple mes nomenclatures de production dans SAP pour les transformer en ordre de fabrication dans un MES (Manufacturing Execution System) = Facturé en plus par le biais d’une licence accès indirect

J’ai mis ci-dessous, le lien d’un article qui me parait intéressant. :

http://www.lemagit.fr/actualites/450419099/SAPPhire-2017-SAP-a-desormais-elimine-les-zones-grises-sur-les-acces-indirects

Excellente semaine à tous,

L’équipe SAPandCO

 

Si vous avez apprécié cet article, inscrivez-vous à la Newsletter et recevez les prochains articles.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *